Comment personnaliser des chaussures en cuir pour homme ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Un nouveau site vient de faire son apparition sur la toile (et un de plus !). C’est un site qui nous vient d’un passionné de la chaussure de luxe pour homme.

Les techniques pour personnaliser une chaussure en cuir

L’idée de départ est de pouvoir s’offrir une paire souliers unique s’en forcément aller taper dans les grandes références telles que Berluti ou Santoni. Si on reste dans le monde du prêt à chausser, on doit rester dans ce que les marques proposent sur le marché. Nous aurons quand même une grande diversité de formes et patronages, mais comment, une fois l’acquisition faite, rendre ces chaussures uniques à nos yeux ?

Il suffit tout simplement de jouer avec les couleurs des lacets, et du cuir. On entre alors dans un univers avec des possibilités infinies tant le nombre de combinaisons est grand !

Jouer avec les couleurs du cuir : la teinture et la patine

On peut avoir dans sa garde robe une paire de chaussures de qualité que l’on affectionne particulièrement mais dont la teinte au fil du temps s’est légèrement “dégradée”. C’est là que la teinture vient nous sauver la mise, elle permettra de redonner la vivifiant de la couleur d’origine, pour peu que l’on ne préfère pas changer de couleur.

Ensuite et c’est vraiment à ce moment que l’on rentre dans une dimension quasi artistique, on peut aussi utiliser la technique de la patine de chaussures et ce tout en confiant le travail à professionnel, qui va exaucer tous nos fantasmes en matière de couleur puisqu’il pourra mélanger plusieurs tons (teintures) et ainsi rendre une patine unique.

Exemple de patine de chaussures

Exemple de patine de chaussures

Mettre des lacets de couleur

Autre technique, c’est l’utilisation des lacets en couleur, très en vogue depuis quelques années. Le must : associer les lacets de couleur avec des chaussures patinées, glacées et une ceinture patinée assortie aux chaussures …

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »